Activisme en ligne et mouvement féministe : intersection des luttes contre les violences sexuelles dans la blogosphère

Elena Waldispuehl
Science politique, UdeM

Le(s) mouvement(s) féministe(s) semble être l’objet d’un nouveau dynamisme sur le plan de la mobilisation des ressources au Québec et ailleurs. Outre une structure des opportunités politiques favorable aux déterminants nécessaires et suffisants à un nouveau cycle de mobilisation transnationale, cette communication a pour but de comprendre les nouvelles expressions de la contestation féministe pour ce qui est des enjeux liés à l’autodétermination du corps et à la culture du viol. Plus précisément, il sera question de la blogosphère féministe et de son influence dans l’articulation des stratégies discursives comme acte de langage et également de nouvelles formes d’action collective individualisée dans le cyberespace. Il est également intéressant de se demander si cette blogosphère féministe éclatée en plusieurs réseaux participe aux débats théoriques quant à la perspective d’une quatrième vague de féminisme à l’ère de la Erévolution en étant davantage portée sur les luttes de la vie quotidienne dans une visée intersectionnelle. Sur le plan méthodologique, cette recherche repose sur une netnohnographie du blogue québécois Je suis féministe étudié en tant que communauté virtuelle afin de retracer ses revendications féministes, ses luttes pour le changement social à la fois idéel et matériel ainsi que les trajectoires militantes de ses membres. Les résultats de cette recherche seront néanmoins préliminaires et une attention particulière sera accordée aux contraintes éthiques et méthodologiques d’une recherche évoluant dans le terrain du cyberespace, qui redéfinit le cadre spatio-temporel et aussi la relation entre chercheuse et sujet.

Publicités