Droits, respect et accessibilité : Quelle place pour les femmes lors de la période périnatale ?

Par Mariane Labrecque et Roxanne Lorrain
Roxanne Lorrain et Mariane Labrecque sont étudiantes à la maîtrise en service social.  Elles partagent un intérêt commun pour l’histoire du mouvement d’humanisation des naissances et le droit des femmes reliés à la grossesse et l’accouchement. Elles militent dans différents organismes – Regroupement Naissance-Renaissance (RNR), ou le Groupe MAMAN (mouvement pour l’autonomie dans la maternité et l’accouchement naturel) – qui souhaitent, en autre, que le libre choix d’un-e professionnel-le de santé ainsi que le choix du lieu de naissance est possible.

Vendredi 18 mars,
Panel 2, de 13h30 à 15h
Salle S1-139 – Pavillon Jean-Coutu

Résumé

En tant que féministes, nous croyons qu’il est primordial de participer à une réflexion générale sur les conditions dans lesquelles les femmes donnent naissance au Québec, sur les pratiques en milieu hospitalier ainsi qu’en maison de naissance. En effet, la grossesse et l’accouchement sont des expériences fondamentales dans la vie des femmes. Connaissent-elles leurs droits, et détiennent-elles l’espace nécessaire pour les faire respecter ? À partir de témoignages, d’entrevues et de nos projets de recherches respectifs, nous discuterons des enjeux reliés à l’atteinte aux droits fondamentaux, l’accessibilité aux services et, de façon plus générale, de la place que les femmes occupent lors de la période périnatale. Ces différents aspects seront discutés en abordant l’aspect historique et politique du mouvement pour l’humanisation de la naissance au Québec ainsi que l’implication des femmes dans ce même mouvement. Les objectifs de cette présentation sont de démontrer que ce sont les femmes qui portent la volonté de changer les choses en matière d’enfantement, tant à l’hôpital qu’en maison de naissance et, plus largement, dans la société québécoise; et de montrer que les femmes désirent être au cœur de ces décisions puisqu’elles sont les premières concernées.

(NB. nous utiliserons le terme « femme » pour désigner les personnes qui donnent naissance, ce qui n’exclut pas le fait que des personnes qui ne s’identifie pas comme telles, peuvent faire l’expérience de la grossesse et de l’accouchement)

Publicités