FEMME ET POUVOIR EN INDE DU NORD: Un regard sur la performativité sociale

Par Marianne-Sarah Saulnier
Musicienne de formation, Marianne-Sarah Saulnier est ethnomusicologue (M.A.) et doctorante en anthropologie. Ces recherches portent sur l’expression artistique comme outils de transgression des tabous sociaux chez les femmes en Inde du Nord.

En plus de poursuivre ses recherches de terrain sur les femmes gitanes en Inde du Nord, Marianne est auxiliaire de recherche au laboratoire d’ethnomusicologie et d’organologie (LEO) de l’Université de Montréal et professeure de piano et de chant.

Samedi 19 mars,
Panel 4, de 10h30 à 12h
Salle S1-139 – Pavillon Jean-Coutu

Résumé

Cette conférence propose d’examiner l’expression artistique comme espace de contestation et de transformation des rôles associés aux hommes et aux femmes. J’aborderai le sujet de la danse des femmes gitanes en Inde du Nord, plus particulièrement la danse cobra en vigueur au Rajasthan. Le métier de charmeur de cobras étant maintenant illégal en Inde, c’est désormais le corps de la femme danseuse qui personnifie le reptile. En Inde du Nord, l’accès à la sphère publique a longtemps été l’apanage des hommes, limitant ainsi l’émergence des femmes dans le domaine des arts et les confinant dans des modèles unidimensionnels souvent associés à la sexualité. Appuyé par une analyse ethnomusicologique basée sur de récents terrains de recherches en Inde (2011-2013), cette conférence vise à mettre en lumière la transgression des tabous sociaux par le recours à cette danse et à faire ressortir les processus en constante mutation de construction identitaire chez les femmes Kalbeliya. Je démontrerai que la danseuse Kalbeliya a non seulement fait naitre une nouvelle image de la femme, mais qu’elle a aussi favorisé l’émergence d’un nouveau rôle jusqu’alors inexistant chez les gitans: celui de pourvoyeuse. J’aborderai les questions suivantes : quelles sont les difficultés rencontrées par les femmes dans le développement de leur carrière artistique? Quelles stratégies utilisent-elles pour contourner ces obstacles et se tailler une place dans l’espace public? Finalement, comment les démarches individuelles de ces femmes peuvent-elles agir comme source d’inspiration pour d’autres femmes et entrainer des changements dans la sphère politique, sociale et économique de la société?

Publicités