Le concept de race : le grand inconnu des recherches intersectionnelles des études de genre en Révolution

Par Pauline Moszkowski
Pauline Moszkowski est doctorante au département d’histoire de l’Université de Montréal et en cotutelle de thèse à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Après avoir effectuée un mémoire de maitrise portant sur l’engagement politique des femmes paysanne pendant la Révolution française, elle travaille actuellement sur une thèse de doctorat portant sur l’émergence d’une citoyenneté Atlantique des femmes durant la période révolutionnaire française dans un grand port métropolitain, Bordeaux.

Vendredi 18 mars,
Panel 3, de 15h15 à 17h15
Salle S1-139 – Pavillon Jean-Coutu

Résumé

Interrogeant l’importance du genre et de la race dans l’émergence d’une nouvelle citoyenneté atlantique pendant la Révolution française, cette communication propose d’interroger et de faire un bilan critique de l’utilisation du concept d’intersectionnalité au sein de l’historiographie de la période révolutionnaire, et ainsi faire émerger les biais et les silences présents dans ces ouvrages. En effet, depuis quelques années, grâce au développement des études sur le genre en Révolution, de nombreuses chercheuses ont publié des recherches questionnant l’engagement des femmes dans un contexte révolutionnaire et la création de nouvelles normes de genre durant ces périodes de troubles. Toutefois, incluant peu la perspective coloniale dans ces analyses, ces ouvrages croisent très majoritairement le genre avec la classe, mais laissent dans le silence la question raciale de la création de cette nouvelle identité politique.

Dans cette perspective, je proposerai dans un premier temps une présentation de l’historiographie classique du genre en Révolution et en quelle mesure l’intersectionnalité genre/classe a été constitutive de ce nouveau champ d’étude. Puis, dans un second temps, je tenterai de montrer l’émergence limitée de l’intersectionnalité genre/race dans l’historiographie de la Révolution et comment les études coloniales incitent à utiliser l’intersection de ces concepts. Et, dans une troisième partie, j’appliquerai cette nouvelle grille d’analyse à mon objet d’étude que sont l’étude des femmes des groupes atlantiques bordelais et tenterai de montrer sa pertinence.

 

 

Publicités