Les conceptions du genre au sein de l’islam

par Ariane Bédard-Provencher
Ariane Bédard-Provencher, étudiante en anthropologie et études arabes au premier cycle. Je m’intéresse aux différentes conceptions du genre féminin au sein de l’islam.

Samedi 28 mars 2015 à 11h00
Local B-3325

Résumé:
Depuis les dernières années, les femmes musulmanes se sont retrouvées au cœur des débats publics. Que ce soit au nom d’un islam politique, d’une sécularisation de l’espace public ou même d’une égalité des genres, l’image que leur corps projette dans l’espace public est devenue un enjeu de contrôle pour les différents intérêts globaux qui tentent de l’influencer selon leurs idéaux et leur système de valeurs. Comment, dans ce contexte où elles sont prises entre plusieurs forces dichotomiques, les femmes musulmanes parviennent-elles à construire leur identité féminine et dans quelle mesure leur conception du genre est influencée par ces différents discours? Mon projet vise en premier lieu à faire une courte revue littéraire des différentes publications des dernières années qui ont touché à ces questions. Nous ferons un tour des auteur(e)s qui se sont penché(e)s sur la conception qu’ont les femmes musulmanes du genre féminin selon les différents contextes religieux, que ce soit au sein de mouvements de piété et de renouveau islamique, dans une démarche féministe islamique, ou bien dans processus de conversion religieuse. Dans ces études, des concepts souvent utilisés dans le milieu féministe occidental et arabe, tels que l’agentivité et l’autorité, ont été révisés afin de considérer leur application dans des contextes non occidentaux où les femmes peuvent avoir une vision différente de leur capacité d’action dans la société.
En second lieu, mon projet cherche à soulever les questions demeurées en suspend à la suite de cette revue littéraire. La principale question qui sera soulevée sera celle de l’intégration, au sein des conceptions de genres des femmes musulmanes, des ces grands discours transnationaux concernant les femmes et leurs dispositions corporelles. En effet, la question se pose à savoir comment ils influencent la manière dont ces femmes construisent un idéal féminin imaginé et quelle incidence a ce dernier sur leur conception du genre et comment cela se répercute dans leur vie quotidienne et dans leur performativité religieuse. Finalement, je démontrerai l’intérêt de poursuivre ces recherches dans un contexte occidental, en particulier québécois sur lequel de nombreuses questions concernant cette problématique restent à explorer. Ces questions abordent des problématiques centrales pour les femmes musulmanes et méritent que les études de genre et féministes s’y penchent.

Publicités